Conf. Visioconférence

Visioconférence : De la Clinique du Trauma au Traitement des blessures d’attachement chez les Auteurs de Violences Sexuelles

Les cliniques du trauma, de la dissociation et de l’attachement sont intimement liées. Les vécus traumatiques de la prime enfance (comprenant les carences) déterminent la qualité du système d’attachement d’un individu. De même, la qualité de l’attachement préfigure la vulnérabilité ou les capacités de résilience à des vécus traumatiques ultérieurs. Au regard de la prévalence des traumas et d’un attachement insécure chez les AVS, nous proposons une conférence en deux volets pour aborder l’intrication de ces cliniques qui devront n’en faire qu’une et proposer des pistes de prise en charge.

Partie 1 (le 8 juin 2020 de 15h à 16h30) :

Clinique du Trauma et de la Dissociation chez les Auteurs de  Violences Sexuelles : perspectives de prise en charge en EMDR

La prise en compte de la clinique du traumatisme psychologique a été longtemps évincée ou oubliée dans la prise en charge des auteurs de violences sexuelles, sous prétexte qu’elle offrait un alibi aux auteurs pour se dédouaner de leurs actes et se positionner en victime. Cette position est depuis dépassée, et les recherches démontrent que les vécus traumatiques et leurs corrélats dissociatifs sont fondamentaux et déterminants dans la construction psychologique des AVS et participent aux éléments moteurs menant à l’infraction. Après un rappel sur la clinique du trauma et de la dissociation, nous verrons comment elle s’actualise et s’intègre dans leur évaluation et leur prise en charge. A travers la présentation de la thérapie EMDR (Eyes Mouvement Desensitization and Reprocessing) et des études de cas, nous ouvrirons des pistes de traitement.

Partie 2 (le 21 septembre 2020 de 15h à 16h30) :

Les liens d’attachement chez les Auteurs de Violences Sexuelles : comment réparer les blessures de l’enfant intérieur ?

Si la clinique du trauma est de plus en plus considérée dans la prise en charge des AVS, son intrication avec le système d’attachement du patient est parfois négligée. Cet écueil se rencontre lorsque le traitement des traumas se heurte à la limite créé par les carences internes. Après un rappel sur la théorie de l’attachement, son lien avec la dissociation et comment cette dimension s’actualise chez les AVS, nous présenterons des techniques de prise en charge des blessures d’attachement, de renforcement des ressources internes en les illustrant par des cas cliniques.

 

 

Partager sur les réseaux sociaux