Conf. Journée d'étude régionale

CRIAVS ARA : Parcours et enjeux du suivi post-sentenciel : Lien et désistance des auteurs de violences sexuelles.

La prise en charge des Auteurs de Violences Sexuelles sous main de justice mobilise ces derniers dans un parcours dont la temporalité et la contrainte sont fixées mais le déroulé très peu balisé. En écho, cette prise en charge confronte les professionnels des différents champs d’intervention avec cette réalité et ses dérivées, ravivant potentiellement les failles contenues dans les identités professionnelles parfois insuffisamment différenciées.

En effet, du prononcé de la sentence à la fin de la mesure, plusieurs professionnels de la justice, de la santé et du social, avec leurs missions respectives, interviennent auprès de l’AVS. Ces interventions ont pour but, selon les cas, de remobiliser l’auteur au regard du respect de la loi, de l’accompagner dans une dynamique d’insertion/réinsertion sociale ou dans une mise au travail réflexive pouvant aboutir à la désistance. Cette démarche se fait pour chaque intervenant dans le respect de son cadre professionnel et déontologique de référence.

Toutefois, l’accomplissement de ces missions n’est possible qu’au travers d’une rencontre entre les intervenants et l’auteur, d’une représentation des attentes de la contrainte, d’une suffisante perception du parcours et enfin, au travers d’une réflexion sur le travail en réseau de cadres professionnels articulés.

Il est à noter que, la rencontre et les représentations des attentes de la contrainte semblent être entravées, d’une part, par le peu de connaissance que l’auteur a du parcours attendu de lui, au-delà de la seule injonction de soin ,d’autre part, par une relative solitude des professionnels aux prises avec la clinique des AVS. C’est ainsi qu’on observe en miroir des vécus d’impuissance, des attaques du cadre thérapeutique, des clivages au sein des équipes traversées par le fantasme de contamination psychique.

Au cours de cette journée d’étude, nous vous proposons d’apporter des éléments de compréhension sur le prononcé de la peine mais aussi de mettre au travail et en lien les différents moments symboliques de la prise en charge des auteurs de violences sexuelles. Le maillage santé justice social est une façon opérationnelle de mettre au travail ces enjeux d’intercontenance psychique.

Cette journée pourra nous permettre de penser collectivement la restauration des enveloppes psychiques et sociales pour rendre la règle nécessaire et la loi suffisante.

Programme JDE 2020

 

Entrée libre sur inscription uniquement : journée ouverte aux professionnel.les et aux étudiant.e.s des secteurs santé, social, justice et éducation.

 

8h30 – 8h50 : Accueil

8h50 – 9h : Ouverture de la journée Mme Véronique BOURRACHOT, Directrice du CH Alpes Isère & Dr Philippe VITTINI, Psychiatre, Médecin coordonnateur, Responsable de la délégation de Grenoble du CRIAVS ARA.

Modération de la matinée : Dr Philippe VITTINI.

  • 9h – 9h40 : Auteurs de violences sexuelles : Soigner ou punir ? Philippe BUSCHÉ, Président Cour d’Assises Isère – Drôme – Hautes-Alpes
  • 9h40 – 10h20 : A corps et désaccord : les modalités spécifiques du soin en détention Pr Magali RAVIT, Professeure de Psychopathologie et Psychologie Clinique, Responsable du Master2 Recherche «Approches Cliniques et modélisations de la psychopathologie», Directrice adjointe du laboratoire CRPPC – EA 653, Expert près de la Cour d’Appel de Lyon

10h20 – 10h35 : Pause café.

  • 10h35 – 11h15 :  Soigner les auteurs de violences sexuelles en détention : un double pari ? L’expérience de l’unité Ulysse à Fresnes Dr Magali BODON BRUZEL, Psychiatre Hospitalier – Chef de Pôle – Pôle Patient sous Main de Justice – CH Paul Guiraud – Expert près la Cour d’Appel de Paris

11h15- 11h30 : Discussion avec la salle

  • 11h30 – 12h15 : Soins contraints en milieu ouvert : l’opportunité d’une mobilisation psychique Dr Florent COCHEZ, Médecin psychiatre – Responsable ERIOS CRIAVS Aquitaine & Mme Anastasia HUARD, Psychologue clinicienne – ERIOS CRIAVS Aquitaine

12h15- 12h30 : Discussion avec la salle

Modération de l’après-midi : Théodore ONGUENE NDONGO – Psychologue, Délégation de Grenoble CRIAVS ARA.

  • 14h – 14h45 :  Maillage – fondements théoriques – Le maillage Santé-Justice-Social : Un modèle multipartenarial intégré, outil de la désistance : M. André CIAVALDINI
    Psychanalyste (membre de la Société Psychanalytique de Paris et de l’International Psychoanalytical Association) ; Docteur en psychologie clinique et en psychopathologie (HDR) ; Directeur de recherche associé, laboratoire PCPP (Psychologie clinique, psychopathologie et psychanalyse) EA 4056. Institut de Psychologie. Université Paris V – René Descartes

15h – 16h :  Temps de concertation pluri-professionnel : Contenance et inter-contenance du Maillage Santé – Justice – Social

  • Dr Jérôme LEBAUD, Médecin psychiatre – Médecin coordonnateur
  • Mme Céline ROCCARO – Juge d’application des peines – Grenoble
  • M. Alain MONTIGNY, D-SPIP de l’Isère & M. Laurent NOYON-COLLIER, Psychologue SPIP 38
  • Equipe de la Plateforme référentielle de soin auprès des auteurs de violences sexuelles de l’Isère – CH Alpes Isère

16h15 – 16h45 : « Se familiariser avec l’étrange et « faire lien » dans les parcours post-sentenciels des auteurs de violence sexuelle » M. Arnaud BEAL, Enseignant-chercheur à l’Ecole de Psychologues Praticien ; membre associé au Laboratoire GRePS (EA 4163), Université Lyon 2.

16h45 – 17h : Clôture de la journée Dr Sabine MOUCHET-MAGES, Médecin psychiatre – Responsable médical régional CRIAVS ARA

 

Partager sur les réseaux sociaux